Bonsai-pot

Bonsai-pot

Karahashi Ogurayama - Karahashi Yasumasa

Ogurayama

Véritable nom : Karahashi Yasumasa

Né le 05 Septembre, Taisho 9 (1920) (mort en 2007)

 

 Il aide à la fabrique familiale de poteries à partir de 1936 (Showa 11) (dès l'âge de 16 ans).

Il a étudié auprès du potier M. Matsumoto Isami en 1970 (Showa 45).

A l'Exposition des Arts et de l'Artisanat de Kyoto, en 1972, il a gagné pour la 5e fois consécutive un prix d'excellence. 

Au Mitsukoshi (grand magasin style" le Printemps") de Nagoya en 1981, pour la première fois, à l'Exposition des petits pots célèbres du Japon, il reçoit le prix de l'éditeur "Kindan" (l'époque moderne)

En 1982, il participe pour la 1ère fois à l'Exposition Keisei Ueno :  petits pots célèbres de la poterie contemporaine, exposition d'art rassemblant les plus belles réalisations du Japon. Durant cette manifestation, il remporte le prix du nouveau participant ainsi que le 1er prix, celui d'Excellence. Chaque année, lors d'expositions renommées. , il reçoit plusieurs récompenses.

 Né dans une famille de potiers travaillant le style " Kyo-yaki", il le  pratique avec parcimonie.  Son travail est interrompu par la guerre.

 

Lors de son retour, il devient fonctionnaire.

Durant ses loisirs, il commence à cuire des poteries et demande à M. Matsumoto de bien vouloir lui enseigner l'art de la poterie. Son apprentissage dure 8 ans.

 En 1975, il prend sa retraite et en profite pour installer un four électrique qui fonctionne aussi au gaz  et il commence à fabriquer des petits pots.

Depuis 1978, il est en mesure de fabriquer des pots qui lui conviennent. Il les présente dans le magazine "kindai bonsai" (Bonsai moderne).

Pendant un temps, il confie la cuisson de ses œuvres à un sous-traitant de Kyo-yaki. Puis, il effectue la cuisson d'illustrations dans un four nishiki-kama. Mais le toucher, la coloration, ainsi que de nombreux autres points ne lui conviennent pas. Il interrompt son activité pendant 1 an environ.

Chez lui, il installe un nishiki-kama à commandes numériques lui permettant d'exécuter tout le processus de fabrication.

 Il est actuellement reconnu comme le leader des petits pots illustrés. Ces pots sont apprécies pour leurs  utilisations ainsi que pour la contemplation. On dit  que son style  est bien dans la tradition de Kyo-yaki

Il se spécialise dans les sometsuke (teintes bleues et blanches comme la porcelaine de Chine), et les etsuke (avec illustrations - dont des "gosai" - porcelaine aux 5 couleurs). Il se rapproche du style Nanga (école du sud de la peinture chinoise).

 



23/12/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres